Evasion de Redoine Faïd : "Des moyens exceptionnels sont mis en œuvre" pour "le remettre en prison", assure Christophe Castaner

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

Après l'évasion du braqueur récidiviste Redoine Faïd de sa prison de Seine-et-Marne avec la complicité d'un "commando armé", le délégué général de La République en marche assure que "des moyens exceptionnels sont mis en œuvre" pour le retrouver.

Christophe Castaner, secrétaire d’État chargé des relations avec le Parlement et délégué général de LREM, a assuré lundi 2 juin sur franceinfo que "des moyens exceptionnels sont mis en œuvre" pour retrouver Redoine Faïd, le braqueur multirécidiviste, qui s'est évadé par hélicoptère dimanche de la prison de Réau en Seine-et-Marne.

"Des moyens exceptionnels sont mis en œuvre parce qu'après cette évasion spectaculaire qui nous interroge, a-t-il poursuivi, et qui doit faire l'objet d'une inspection pour qu'on comprenne les raisons de cette évasion et que nous puissions prendre des mesures qui permettront d'éviter cela à l'avenir." "C'est une prison assez récente inaugurée en 2011 par Nicolas Sarkozy, précise-t-il. On voit bien qu'il y a des mesures spécifiques à prendre, mais effectivement l'enjeu est de le remettre en prison. Vous savez, il a été condamné jusqu'à 2067."

"il y a une sous-capacité par rapport au nombre de personnes"

L'hélicoptère s'est posé dans la Cour d'honneur qui n'était pas protégée par un filet de sécurité alors que les syndicats réclamaient cette protection : "La garde des Sceaux qui s'est rendue sur place dès hier après-midi a indiqué qu'il fallait tout étudier, il fallait tout corriger et qu'évidemment les enseignements que nous devons tirer de ce qui s'est passé dans la prison de Réau doit aussi être mise en œuvre dans l'ensemble des prisons françaises", a-t-il affirmé.

"Les prisons sont sous tension parce qu'il y a une sous-capacité par rapport au nombre de personnes qu'on doit mettre en prison. Nous avons lancé un plan de construction de 15 000 places supplémentaires en prison. Il faut des moyens de fonctionnement, il faut aussi des outils de la prison qui soient adaptés. Là, il y a ce questionnement de savoir pourquoi la Cour d'honneur était accessible en hélicoptère", a-t-il déclaré.

Vous êtes à nouveau en ligne