Enseignant franco-guinéen tué près de Rouen : le profil du suspect interpellé

FRANCE 2

L'émotion et l'indignation sont vives à Rouen (Seine-Maritime), trois jours après l'agression mortelle d'un enseignant-chercheur d'origine guinéenne, Mamoudou Barry. Roué de coups vendredi 19 juillet au soir, il a succombé à ses blessures. Un suspect a été interpellé.

Trois jours après l'agression mortelle d'un enseignant chercheur d'origine guinéenne, Mamoudou Barry, à Rouen (Seine-Maritime) un homme a été interpellé. L'arrestation a eu lieu ce lundi 22 juillet au matin à 9h30 à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime). "Il est en garde à vue dans l'hôtel de police de Rouen et on sait désormais qu'il est âgé de 29 ans et est de nationalité turque. Il a été identifié grâce à la vidéo surveillance et aux témoignages recueillis tout au long du week-end", explique Hugo Puffeney en direct de Rouen.

Des témoins ont évoqué des insultes racistes

Selon les informations de France 2, c'est un homme qui présente de lourds antécédents psychiatriques. "Il est aussi connu des services de police pour usage de stupéfiants. Pour rappel, l'agression mortelle de l'enseignant-chercheur guinéen avait suscité beaucoup d'émotion. Mamoudou Barry était avec sa femme quand il a été agressé en pleine rue avant de décéder le lendemain des suites de ses blessures. Ses proches et plusieurs témoins ont évoqué des insultes racistes comme étant le mobile du meurtre. Les enquêteurs restent quant à eux très prudents, aucune hypothèse n'est privilégiée", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne