Angers : la mère a avoué le meurtre de Vanille, son bébé de un an

franceinfo

L'alerte enlèvement n'aura pas sauvé Vanille, âgée d'un an. L'enfant a été retrouvée morte à Angers (Maine-et-Loire). Sa mère, atteinte de troubles psychologiques, a avoué le meurtre.

Moins de 24 heures après le déclenchement de l'alerte enlèvement, le corps de Vanille, un an, a été retrouvé à Angers (Maine-et-Loire) dimanche 9 février. Sa mère a avoué l'avoir tuée. Elle aurait commis ce geste vendredi après-midi quelques heures avant de ramener le bébé dans le centre où il était gardé. "La fillette a été découverte sur la région d'Angers. Sa maman l'avait déposée dans une benne à vêtements. Elle a parlé d'un étouffement ou d'une strangulation", a indiqué Éric Bouillard, le procureur de la République.

La mère cachée à Nantes

Rien ne laissait présager un tel acte. La mère, qui souffre de troubles psychiatriques importants, vit en foyer. Elle ne s'occupait pas de sa fille. Elle bénéficiait de droits de visite sans problème jusqu'alors. Grâce à l'alerte enlèvement, la mère a été localisée dans un hôtel de Nantes (Loire-Atlantique). Mise en confiance par les enquêteurs, elle a avoué le crime. La police doit maintenant déterminer les motivations de cette femme de 39 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne