L'avocate du chauffard de Lorient décrit un homme "dépassé par les événements" : "Il ne se considère pas comme un meurtrier"

Maître Aurélie Le Goff, avocate commise d\'office du chauffard de Lorient.
Maître Aurélie Le Goff, avocate commise d'office du chauffard de Lorient. (BENJAMIN ILLY / RADIOFRANCE)

Aurélie Le Goff assure que son client, mis en examen pour homicide involontaire et délit de fuite, avait "besoin de parler".

Le chauffard de Lorient qui a tué un enfant de neuf ans et grièvement blessé son cousin de sept ans le 9 juin avant de prendre la fuite, est "un jeune homme qui a été dépassé par les événements", a expliqué mercredi 19 juin sur franceinfo son avocate, Me Aurélie Le Goff.

Au cours de sa garde à vue, "il avait beaucoup de difficultés à s'exprimer, il bégayait, alors qu'auparavant ça ne lui avait jamais été arrivé, a-t-elle poursuivi. Il ne voulait pas fuir ses responsabilités, il était plus dans la peur. Il avait quand même besoin de parler. Il ne se considère pas comme un meurtrier, il s'agit avant tout d'un malheureux accident."

"À chaque évocation des victimes, il était en pleurs"

"Je lui ai conseillé de garder le silence, mais ça a été trop difficile pour lui, il fallait qu'il parle, qu'il se libère de tout ça, a estimé l'avocate de Killian. À chaque évocation des victimes, il était en pleurs." Interrogée sur une éventuelle complicité dans sa fuite, Me Le Goff répond : "Cela participe peut-être du roman, seule l'instruction le dira. À ce stade on ne peut pas le savoir."

Le suspect, âgé de 20 ans, a été mis en examen mardi, notamment pour homicide involontaire et délit de fuite, puis écroué après son arrestation dans un hôtel d'une zone industrielle.

Vous êtes à nouveau en ligne