Marseille : les habitants en colère contre la mairie

FRANCE 3

Depuis l'effondrement de deux immeubles lundi 5 novembre à Marseille (Bouches-du-Rhône), de plus en plus d'évacuations ont lieu. Les habitants mécontents prévoient d'organiser une marche de la colère mercredi 14 novembre. 

Des habitants ont été évacués d'urgence depuis leur fenêtre, mardi 13 novembre, car dans cet immeuble du 3e arrondissement de Marseille (Bouche-du-Rhône), la cage d'escalier menace de s'écrouler à tout moment. Des travaux avaient pourtant été entrepris, mais le problème est vite délaissé. Pour les occupants, il est grand temps de quitter les lieux. "Le souci, c'est que ça dure depuis plus d'un an", déplore Rahid Serdouk. La veille, à 300 mètres de là, un autre bâtiment a lui aussi été vidé. Cela faisait dix ans que l'habitation était considérée comme dangereuse.

Une marche de la colère

"Dedans, ça fait peur. La cage d'escalier est fragilisée, les murs porteurs sont trempés d'eau. Le plancher est pourri à 100%", détaille Saïd Sahraoui, un locataire de cet immeuble. Les évacuations se multiplient depuis l'effondrement de deux immeubles rue d'Aubagne, où huit personnes ont perdu la vie la semaine dernière. La plupart des habitants interpellent pourtant les syndics sur l'état d'insalubrité de leurs logements, sans que rien ne se passe. Mercredi 14 novembre au soir, ils entameront une marche de la colère, rue d'Aubagne. Une colère contre la mairie et l'État, qui sont pointés comme responsables.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne