Marseille : la solidarité des habitants après l'effondrement des immeubles

FRANCE 2

Des immeubles ont été évacués par précaution à Marseille (Bouches-du-Rhône), après les effondrements de la semaine du 5 novembre. Au total, plus de 350 personnes ne peuvent plus vivre chez elles. Quelles solidarités se mettent en place pour venir en aide à ces sinistrés ?

Évacuées de leur immeuble, Sabrina Flins et ses deux filles sont relogées dans un hôtel. La mairie leur sert des paniers-repas. Une semaine après le drame de la rue d'Aubagne à Marseille (Bouches-du-Rhône), le restaurant "Bistrot des dames" a décidé d'ouvrir ses portes aux sinistrés. Une initiative entreprise par la gérante de l'établissement, Sylvie Manolino. "On a décidé d'apporter ces repas à ces personnes complètement dans le désarroi", confie-t-elle.

Les Marseillais apportent des dons par solidarité

À quelques mètres des immeubles effondrés, la mairie du secteur assure un accueil sept jours sur sept. Objectif : venir en aide aux 359 personnes déplacées. Au sous-sol du bâtiment, des kilos de vêtements s'entassent. Manteaux pour l'hiver, biberons et jouets pour les enfants, des dons apportés spontanément par les Marseillais. Lundi 12 novembre, les marins-pompiers ont annoncé qu'une partie des habitants de la rue d'Aubagne pourront passer dans leur appartement afin de récupérer quelques affaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne