Effondrements d'immeubles à Marseille : 1 925 personnes ont été relogées ou sont retournées chez elles, 650 sont encore à l'hôtel

Rue d\'Aubagne, à Marseille, le 4 janvier 2019.
Rue d'Aubagne, à Marseille, le 4 janvier 2019. (GEORGES ROBERT / MAXPPP)

La mairie de Marseille a chargé un opérateur de prendre en charge le relogement des naufragés de la rue d'Aubagne. 

Près de six mois après l'effondrement de deux bâtiments à Marseille, 1 062 personnes ont été relogées, et 650 sont toujours à l'hôtel, affirme Arlette Fructus, adjointe au maire de Marseille chargée du logement, de la politique de la ville et de la rénovation urbaine, mardi 30 avril sur franceinfo.

"Nous avons mis en place un système de relogement qui est géré par un opérateur que nous missionnons, et que nous avons mandaté pour trouver des solutions. Aujourd'hui, 1 062 personnes ont été relogées, 863 ont été réintégrées, cela fait un total de 1 925 personnes qui ont trouvé  une solution. Il reste aujourd'hui 650 personnes encore hébergés dans les hôtels", détaille l'élue.

"Tout le monde s'est mobilisé"

Cet opérateur dispose de 160 logements aujourd'hui à proposer aux personnes encore sans solution, précise Arlette Fructus. 300 personnes pourraient ainsi trouver un toit. L'opérateur "continue à essayer de capter des logements qui pourraient servir à reloger l'ensemble des personnes."

"Je tiens à saluer l'engagement des bailleurs sociaux à nos côtés et l'engagement des privés, puisque ces logements qui ont été proposés viennent à 56% des bailleurs sociaux et à 44% du parc privé. Donc, tout le monde s'est mobilisé, et c'est bien la moindre des choses", a conclu l'adjointe au maire. 

L'effondrement de deux bâtiments, le 5 novembre 2018, rue d'Aubagne, avait fait huit morts. Après ce drame, la mairie a fait fermer par précaution 436 immeubles considérés comme insalubres ou à risques, mettant à la rue du jour au lendemain 2 528 personnes.

Vous êtes à nouveau en ligne