Drôme : une femme interpellée après une fausse alerte à la bombe au palais de justice de Valence

Le palais de justice de Valence, dans la Drôme, le 14 octobre 2016.
Le palais de justice de Valence, dans la Drôme, le 14 octobre 2016. (MAXPPP)

Le tribunal a dû être évacué pendant plus de deux heures, mercredi, après une fausse alerte à la bombe. Une femme, aux antécédents psychiatriques connus, a été interpellée à la gare de Valence.

Une femme a été interpellée après une fausse alerte à la bombe, au palais de justice de Valence (Drôme), mercredi 22 novembre, rapporte France Bleu Drôme-Ardèche. Le tribunal a dû être évacué pendant plus de deux heures en début d'après-midi.

Des antécédents psychiatriques

L'auteure présumée de la fausse alerte à la bombe a été interpellée à la gare de Valence TGV. Il s'agit d'une femme qui sort d'hôpital psychiatrique, qui n'est pas de la région. Elle était de passage dans la Drôme.

Vers 13h20, un appel téléphonique à la gendarmerie affirmait qu'une bombe avait été placée à l'intérieur du palais de justice. La police de Valence a procédé à l'évacuation du palais de justice. Les démineurs sont arrivés vers 15h15. La police avait mis en place un périmètre de sécurité qui a pu être levé vers 16 heures. Les audiences ont pu reprendre en fin d'après-midi.

Vous êtes à nouveau en ligne