Drôme : deux morts et au moins sept autres blessés dans une attaque au couteau, le suspect interpellé

L\'un des lieux de l\'attaque à Romans-sur-Isère.
L'un des lieux de l'attaque à Romans-sur-Isère. (EMMANUEL CHAMPALE / RADIO FRANCE)

Une deuxième personne a été interpellée samedi après-midi. 

Deux personnes sont mortes et cinq autres ont été grièvement blessées lors d'une attaque au couteau à Romans-sur-Isère dans la Drôme ce samedi matin vers 11h, selon le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Selon des témoins, le suspect a crié "Allah akbar", rapporte France Bleu Drôme Ardèche. L'assaillant et une deuxième personnes ont été interpellées.

>> Suivez les dernières informations sur cette attaque dans notre direct

Selon une source policière et France Bleu Drôme Ardèche, l'attaque a duré une dizaine de minutes, entre 10h45 environ et 11h. L'homme est d'abord entré dans un bureau de tabac où il a attaqué le couple de gérants. Il est ensuite ressorti, a fait tomber son couteau, et s'est dirigé vers la boucherie pour prendre un autre couteau. Il a alors attaqué mortellement un client de 55 ans dans ce commerce. Puis il a blessé un passant devant une supérette, avant de tuer un habitant de 44 ans qui était en train d'ouvrir ses volets, devant sa compagne et son fils. L'homme a alors été interpellé.

Cinq personnes sont grièvement touchées, selon le ministre de l'Intérieur. Parmi elles, deux sont entre la vie et la mort, selon les informations de France Bleu Drôme Ardèche. Les pompiers ont aussi pris en charge plusieurs personnes en état de choc, qui ont été comptabilisées parmi les blessés dans un précédent bilan.

Le suspect n'avait pas d'antécédents judiciaires

Selon les premiers éléments de l'enquête, le suspect est un Soudanais de 33 ans. La députée Les Républicains de la Drôme Emmanuelle Anthoine affirme ce samedi sur franceinfo que l'Ofpra lui a accordé le statut de réfugié. Ses motivations ne sont pas encore connues. Il était inconnu des services de police et n'avait pas d'antécédents judiciaires, selon une source policière.

Au moment où il a été interpellé, l'homme était agenouillé sur le sol et psalmodiait une prière en arabe, selon une source policière à franceinfo. Les policiers ont saisi un couteau. Une deuxième personne a été interpellée samedi après-midi et le domicile de l'assaillant a été perquisitionné, a appris franceinfo de source policière.

La police judiciaire de Lyon mène l'enquête. Le Parquet national antiterroriste (PNAT), en lien avec le parquet de Valence, "est en évaluation actuellement" pour savoir s'il se saisit de l'enquête. Une cellule psychologique a été ouverte à l'hôpital de Romans-sur-Isère pour les victimes et leurs proches.

Vous êtes à nouveau en ligne