Drôme : trois gendarmes légèrement blessés, le tireur abattu

(©)

Un homme a tiré sur une patrouille de gendarmes dans la nuit de lundi à mardi à Tersanne, dans la Drôme, blessant légèrement trois militaires. Le tireur qui a été tué par les forces de l'ordre, a déclaré appartenir à un gang ultra-violent né en Amérique latine, selon France Bleu Drôme-Ardèche.

L'homme a appelé la gendarmerie un peu après minuit pour signaler la présence d'individus suspects à Tersanne. La commune abritant un dépôt souterrain de gaz, l'alerte a été prise au sérieux. A l'arrivée de la patrouille, le suspect a tiré sur les gendarmes. Deux militaires ont été touchés légèrement au visage et pris en charge à l'hôpital de Saint-Vallier (Drôme).  

Il s'est revendiqué d'un gang d'Amérique latine

Un périmètre de sécurité a ensuite été établi, la tentative de négociation a duré toute la nuit. L'homme tué après avoir tiré sur des gendarmes, dans la nuit de lundi à mardi, à Tersanne (nord de la Drôme), a déclaré, lors des négociations avec les militaires, appartenir au gang ultra-violent MS-13, un gang né en Amérique latine, selon France Bleu Drôme-Ardèche. Il a également affirmé ne pas aimer les forces de l'ordre et vouloir tuer des gendarmes au lever du jour. 

Un "comportement de forcené"

Au petit matin vers 5h30, l'homme s'est dirigé vers les gendarmes en leur tirant dessus. C'est là qu'un troisième militaire a été légèrement blessé. Le tireur a été tué dans la riposte des forces de l'ordre. Il est âgé d'une trentaine d'années et habitait le village de Tersanne. "Il avait un fusil à pompe et était chargé de cartouches et on sait qu'il a fait feu à de multiples reprises dans le village " a indiqué Alex Perrin, le procureur de la République de Valence.

Il avait "un comportement de forcené" qui "inquiétait beaucoup" (le procureur de la République de Valence)
--'--
--'--
 

Vous êtes à nouveau en ligne