Disparues de Perpignan : Jacques Rançon mis en examen pour l'assassinat de Marie-Hélène Gonzales

Jacques Rançon lors d\'un transfert, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 10 juin 2015.
Jacques Rançon lors d'un transfert, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 10 juin 2015. (MAXPPP)

Il a avoué ce meurtre lundi.

Jacques Rançon a été mis en examen mercredi 10 juin pour le meurtre de Marie-Hélène Gonzales, qu'il avait avoué lundi. L'homme est déjà poursuivi pour l'assassinat d'une autre "disparue de Perpignan", Mokhtaria Chaïb, en 1997.

La victime avait été mutilée

Le cariste-magasinier de 54 ans a été mis en examen pour "assassinat et viol en récidive" pour ces faits commis en 1998. L'homme a par la suite été reconduit à la maison d'arrêt de Béziers (Hérault), où il est en détention.

Marie-Hélène Gonzales, 22 ans, avait disparu le 16 juin 1998 près de la gare de Perpignan. Son corps avait été découvert dix jours plus tard à la périphérie de la ville. Ses parties génitales avaient été découpées et elle avait aussi été décapitée et amputée des mains. Sa tête et ses mains n'avaient été retrouvées que six mois plus tard dans un sac plastique.

Vous êtes à nouveau en ligne