Disparues de Perpignan

L'affaire des disparues de Perpignan débute le 14 juillet 2013 avec la disparition de Marie-José Benitez et de sa fille Allison. L'affaire prend ensuite un tournant le 5 août, lorsque Francisco Benitez, père d'Allison et époux de Marie-José, se suicide. Malgré une vidéo posthume dans laquelle il clame son innocence dans l’affaire dite des disparues de Perpignan, les preuves s'accumulent contre cet adjudant-chef de la Légion étrangère aux états de service exemplaires. Francisco Benitez avait en effet déjà été entendu dans le cadre de la disparition de sa maîtresse en 2004.
plus
Un déploiement de la gendarmerie, le 17 juin 2019, pour la reconstitution du meurtre d\'Alexia Daval au bois d\'Esmoulins, près de Gray-la-Ville, en Haute-Saône. 

GRAND FORMAT. "C'est un peu comme le tournage d'un film" : Heaulme, Rançon, Daval... Les étapes clefs d'une reconstitution judiciaire

Jacques Rançon, le 26 mars 2018, lors de son procès pour le meurtre de deux femmes à Perpignan, en 1997 et 1998. 

Tueur de la gare de Perpignan : Jacques Rançon avoue un autre meurtre non élucidé dans la Somme

Jacques Rançon, lors de son procès devant les assises des Pyrénées-Orientales, le 5 mars 2018. 

Jacques Rançon, le "tueur de la gare de Perpignan", avoue un troisième meurtre 33 ans plus tard

Jacques Rançon, lors de son procès devant les assises des Pyrénées-Orientales, le 5 mars 2018. 

"Tueur de la gare de Perpignan" : Jacques Rançon avoue un autre meurtre

Jacques Rançon, le 26 mars 2018, lors de son procès pour le meurtre de deux femmes à Perpignan, en 1997 et 1998. 

Ce qu'on le sait des aveux de Jacques Rançon pour le meurtre d'Isabelle Mesnage, il y a 33 ans

Jacques Rançon, lors de son jugement aux assises en 2018 dans l\'affaire des disparues de la gare de Perpignan.

Jacques Rançon, le "tueur de la gare de Perpignan", avoue le viol et l’assassinat d'une femme en 1986 près d'Amiens

Jacques Rançon, le "tueur de la gare de Perpignan", avoue le viol et l’assassinat d'une femme en 1986 près d'Amiens

Jacques Rançon, lors de son procès en mars 2018, à Perpignan. 

Jacques Rançon, le "tueur de la gare de Perpignan", en garde à vue pour le meurtre d'une femme dans la Somme en 1986

Une séance d\'hypnose thérapeutique à l\'hôpital de Calais, en novembre 2016. 

Trois fois où l'hypnose a été utilisée dans une affaire judiciaire en France

Jacques Rançon lors de son procès aux assises des Pyrénées-Orientales à Perpignan, le 5 mars.

Disparues de Perpignan : la perpétuité pour Jacques Rançon

Jacques Rançon lors du dernier jour de son procès, le 26 mars 2018 à la cour d\'assises des Pyrénées-Orientales de Perpignan.

"Disparues de Perpignan" : Jacques Rançon condamné à la prison à vie

Me Etienne Nicolau (à gauche) discute avec une des victimes de Jacques Rançon pendant le procès du \"tueur de la gare de Perpignan\", à Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 26 mars 2018.

Procès Jacques Rançon : "Ce verdict, nous l'attendions depuis 20 ans", se félicite l'avocat des parties civiles

Jacques Rançon, lors de son procès devant les assises des Pyrénées-Orientales, le 5 mars 2018. 

Perpignan : l'heure du verdict pour Jacques Rançon

Jacques Rançon, dans le box des accusés de la cour d\'assises de Perpignan, le 13 mars 2018.

Trouver "les parts de lumière" chez Jacques Rançon : comment ses avocats vont mener la délicate défense du "tueur de Perpignan"

Jacques Rançon devant la cour d\'assises de Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 5 mars 2018. 

Disparues de Perpignan : la "signature" criminelle de Jacques Rançon au cœur des débats de la cour d'assises

Jacques Rançon devant la cour d\'assises de Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 5 mars 2018. 

La "signature" criminelle de Jacques Rançon au cœur des débats de la cour d'assises de Perpignan

Jacques Rançon, lors de son procès devant les assises des Pyrénées-Orientales, le 5 mars 2018. 

Une victime craque au procès de Jacques Rançon : "Son traumatisme n'a pas été pris en charge et c'est inadmissible"

Jacques Rançon, dans le box de la cour d\'assises de Perpignan, le 5 mars 2018. 

Le hurlement de Sabrina, survivante de Jacques Rançon, glace la cour d'assises de Perpignan

Jacques Rançon lors de son procès aux assises des Pyrénées-Orientales à Perpignan, le 5 mars.

TÉMOIGNAGE. "Il m'a traumatisée" : Sabrina, victime de Jacques Rançon, est venue témoigner aux assises à Perpignan

Jacques Rançon, dans le box de la cour d\'assises de Perpignan, le 5 mars 2018. 

Procès Rançon : le témoignage glaçant d'une survivante

Jacques Rançon, lors de son procès devant les assises des Pyrénées-Orientales, le 5 mars 2018. 

Procès Rançon : une épreuve pour les victimes et leurs familles

13H15 / FRANCE 2

VIDEO. Disparues de Perpignan : le jour où une trace ADN a permis de confondre Jacques Rançon

 13H15 / FRANCE 2

13h15 du dimanche 11 mars 2018

Jacques Rançon (photo non datée), principal suspect dans l\'affaire des disparues de la gare de Perpignan, a été confondu par son ADN en octobre 2014.

Disparues de Perpignan : la personnalité de Jacques Rançon dévoilée

La gare de Perpignan en octobre 2014.

Jacques rançon, le "tueur de la gare de Perpignan", jugé

Campagne d\'affichage pour la recherche de Tatiana Andujar, le 4 mai 2000.

Procès : les disparues de la gare de Perpignan

Jacques Rançon comparaît à partir du 5 mars 2018 devant la cour d\'assises des Pyrénées-Orientales, pour les meurtres de Mokhtaria Chaïb en 1997 et de Marie-Hélène Gonzalez en 1998.

RECIT. "C’est bon, patron, il a avoué" : comment Jacques Rançon, le tueur présumé des "disparues de la gare de Perpignan", a été démasqué

"Disparues de Perpignan" : L’affaire relancée ?

Marie-Josée, Francisco et Allison Benitez.

Disparues de Perpignan : la découverte d'ossements relance l'enquête

Jacques Rançon lors d\'un transfert, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 10 juin 2015.

Disparues de Perpignan : Jacques Rançon mis en examen pour l'assassinat de Marie-Hélène Gonzales

123

Vous êtes à nouveau en ligne