Mort de Steve Maia Caniço : un syndicaliste policier pointe une "interrogation" autour de son téléphone, qui a cessé d'émettre avant l'intervention de la police

Une fresque en hommage à Steve Maia Caniço, à Nantes, le 30 juillet 2019.
Une fresque en hommage à Steve Maia Caniço, à Nantes, le 30 juillet 2019. (SARAH TUCHSCHERER / FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Peut-être a-t-on attendu le résultat de l'autopsie pour savoir si on pouvait y voir un lien de cause à effet entre l'intervention de la police et la mort de Steve, avec par exemple des traces," s'interroge Jean-Marc Bailleul, secrétaire général du syndicat des cadres de la sécurité intérieure. 

Le corps de Steve Maia Caniço, porté disparu après une charge policière en bord de Loire pendant la fête de la Musique, a été retrouvé mardi 30 juillet. La synthèse du rapport de l'inspection générale de la police nationale (IGPN), publiée le même jour, a conclu que "l'usage de la force par les policiers est justifié et n'est pas apparu disproportionné". 

"Je ne peux pas laisser dire qu'il y a d'emblée un lien de cause à effet entre l'intervention de la police et la mort de Steve" à Nantes dans la nuit du 21 au 22 juin, a dénoncé sur franceinfo Jean-Marc Bailleul, secrétaire général du syndicat des cadres de la sécurité intérieure.

franceinfo : Quelle est votre réaction sur les interrogations des citoyens par rapport à l'intervention de la police ?

Jean-Marc Bailleul : Ce que j'ai entendu, c'est qu'il y a forcément un lien entre l'action de la police et la mort de Steve. C'est justement toute la difficulté et le Premier ministre l'a relevée : il y a une confusion sur l'ordonnancement des choses entre l'intervention de la police et la disparition de Steve. Le rapport pointe du doigt que son téléphone a arrêté de borner à partir de 3h26 du matin. Or, l'intervention de la police avec des gaz lacrymogènes se fait à partir de 4 heures. Il y a donc une interrogation à ce sujet-là. Peut-être a-t-on attendu le résultat de l'autopsie pour savoir si on pouvait y voir un lien de cause à effet entre l'intervention de la police et la mort de Steve, avec par exemple des traces. Manifestement, ça ne doit pas être le cas et il faut donc poursuivre les investigations, que toute la vérité soit faite en toute transparence sur cette affaire. Cependant, en tant que syndicaliste mais aussi citoyen et père de famille, je ne peux pas laisser dire qu'il y a d'emblée un lien de cause à effet entre l'intervention de la police et la mort de Steve.

L'incompréhension part notamment du fait que personne n'imagine ces fêtards se jeter à l'eau à plus d'une dizaine sans intervention policière. Est-ce injuste, selon vous, de viser les policiers dans un dossier comme celui-là ?

Le rapport pointe justement le fait que ces 14 fêtards ne se sont pas jetés en même temps dans la Loire. Il y a eu 14 fêtards qui se sont jetés dans la Loire à plusieurs reprises et notamment avant l'intervention de la police. Des témoignages de pompiers et de fêtards le disent bien, c'est pour ça que c'est confus. Cependant, il est normal que l'intervention de la police à proprement parler fasse débat puisque c'est un des points que le rapport de l'IGPN pointe.

Est-ce que cette affaire fait parler au sein de la police ?

Oui parce que cela s'ajoute à toutes les polémiques et les mises en cause souvent relayées par les réseaux sociaux, sans pour autant qu'il y ait eu de démenti lorsque les enquêtes ont révélé qu'il n'y avait pas de responsabilité directe. Ça rend mal à l'aise les policiers parce qu'on est tous citoyens et pères de famille. Nos enfants peuvent se rendre à ce genre de fêtes. Cependant, on est là pour faire respecter la loi. C'est bien que l'inspection générale de l'administration ait été saisie parce qu'il y a quand même des interrogations sur l'organisation de cette fête en bord de Loire, avec des autorisations qui ont été données, de façon officielle et officieuse, de la part de la mairie et de la préfecture. Il va falloir tirer des conclusions de tout ça et qu'on arrête d'organiser ce genre de manifestations lorsque ça présente des risques, qu'il y ait intervention de la police ou pas.

Vous êtes à nouveau en ligne