Disparition de Sophie Le Tan : l'ADN de la jeune femme retrouvé chez le suspect arrêté

France 3

Jean-Marc Reiser, le suspect mis en examen pour l'assassinat de Sophie Le Tan, a déjà été condamné pour deux viols. Il garde pour le moment le silence devant le juge.

Depuis 12 jours, Sophie Le tan est introuvable. Mais l'enquête s'accélère. En effet, un suspect a été mis en examen pour assassinat. Les enquêteurs ont perquisitionné son domicile et y ont retrouvé des éléments accablants. "La perquisition opérée dans son appartement a mis en évidence l'existence de traces de sang", a indiqué Yolande Renzi, la procureure de la République à Strasbourg (Bas-Rhin).

Un homme bien connu de la justice

L'ADN trouvé, malgré le nettoyagede l'appartement, appartient à Sophie Le Tan. Le suspect, Jean-Marc Reiser, est loin d'être un inconnu pour la justice. Cet homme de 58 ans avait été condamné en 2001 pour deux viols et à 15 ans de réclusion criminelle. Son nom apparaît également dans une affaire de disparition en 1987, mais il avait été acquitté faute de preuves suffisantes. Dans son voisinage, on se méfiait d'un personnage "froid".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne