DIRECT. Disparition de Maëlys : "Toutes les pistes sont explorées", assure la procureure de la République

Des gendarmes près de la salle des fêtes où a disparu Maëlys, une petite fille de 9 ans, dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère). 
Des gendarmes près de la salle des fêtes où a disparu Maëlys, une petite fille de 9 ans, dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère).  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver Maëlys, 9 ans, disparue dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère). 

L'enquête progresse dans la disparition de la petite Maëlys. La maison du gardien de la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin (Isère), où se déroulait le mariage lors duquel la fillette de 9 ans a disparu, a été perquisitionnée lundi 28 août, selon les informations recueillies par France Bleu Isère. La voiture du gardien a aussi été passée au crible par des hommes en combinaison blanche. La maison est située à proximité de la salle des fêtes. Une enquête de flagrance pour "enlèvement" a été ouverte par le parquet de Bourgoin-Jallieu lundi. "Toutes les pistes sont explorées, aucune n'est privilégiée ou écartée", a déclaré la procureure de la République, Dietlind Baudoin, lors d'une conférence de presse mardi après-midi. 140 personnes ont déjà été entendues. 

Un appel à témoins lancé. Il a été émis dimanche à 21 heures pour retrouver la fillette, qui mesure 1m30, pèse 28 kg, a la peau mate, les yeux marrons et les cheveux châtains. Elle était vêtue au mariage d'"une robe sans manches" et "de nu-pieds" de couleur blanche.

Aucune piste écartée. "On ne peut écarter aucune hypothèse", a déclaré Dietlind Baudoin, procureure de la République à Bourgoin-Jallieu (Isère). "On a encore la piste accidentelle (...) On ne peut pas écarter la piste criminelle même si je ne la privilégie pas pour le moment", a-t-elle poursuivi. Seule la piste d'une possible fugue de Maëlys est "à priori" écartée, selon la procureure de la République. Pour autant, les investigations se déroulent dorénavant sous la qualification d'enlèvement. "Vu l'ampleur des recherches et des investigations, et l'engagement des forces de l'ordre, chaque heure qui passe accrédite la thèse criminelle, au sens de la qualification pénale d'un enlèvement", a déclaré une source proche du dossier à l'AFP.

Disparue vers 3 heures du matin. Maëlys, originaire du Jura, a été vue la dernière fois dimanche vers 3 heures du matin alors qu'elle assistait à un mariage dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, en compagnie de ses parents et d'autres membres de sa famille. Mardi, Dietlind Baudoin a précisé que deux autres soirées ont eu lieu près de la salle de fêtes cette même nuit, dans la salle paroissiale et dans un bar à proximité des lieux. Au total, 250 personnes étaient présentes lors de ces trois fêtes. 

Vous êtes à nouveau en ligne