"On vous demande juste des réponses, vous avez brisé notre vie, aidez nous" : la sœur de Maëlys témoigne au procès de Nordahl Lelandais

Nordahl Lelandais à son procès au palais de justice de Grenoble (Isère), le 7 février 2022.
Nordahl Lelandais à son procès au palais de justice de Grenoble (Isère), le 7 février 2022. (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)

La famille de Maëlys, tuée en août 2017, s'exprime devant la cour d'assises de l'Isère, une semaine après l'ouverture du procès de Nordahl Lelandais.

Ils se livrent à la barre. Les parents de la petite Maëlys, Jennifer et Joachim De Araujo, aujourd'hui séparés, sont invités à témoigner, lundi 7 février, au procès de Nordahl Lelandais. L'ancien maître-chien est jugé depuis le 31 janvier devant la cour d'assises de l'Isère pour le meurtre de leur fille, qui avait disparue lors d'un mariage en août 2017 à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Ce direct est désormais terminé, retrouvez plus d'actualité sur ce sujet sur franceinfo.fr.

La grande soeur de Maëlys interroge directement Nordahl Lelandais. Après avoir elle aussi lu un texte, Colleen a demandé à s'adresser directement au bourreau de sa soeur. Elle a enchaîné les questions avec aplomb : "Je veux savoir s'il a violé ma soeur et pourquoi pendant des mois il a pas dit où était Maëlys ?", "Pourquoi nous avoir fait attendre six mois ? C'était de la torture", "Vous changez de version, comment voulez-vous qu'on vous croie ?". Sans obtenir d'information supplémentaire de la part de l'accusé.

La famille de Maëlys témoigne. Sa mère Jennifer de Araujo a commencé par lire un texte écrit pour sa fille, avant de décrire le moment de sa disparition. Elle réfute la version de Nordahl Lelandais, selon laquelle Maëlys serait montée de son plein gré dans sa voiture. "Je suis forte et je suis là pour ma fille, pour que personne ne l'oublie", a-t-elle assuré.

Nordahl Lelandais reconnaît "des penchants pédophiles". La matinée était consacrée au témoignage des parents de la deuxième petite cousine agressée sexuellement par l'ancien maître-chien. Nordahl Lelandais a reconnu les faits, et a été confronté à de nouvelles vidéos très crues de ses actes. Interrogé par l'avocat de deux associations d'aide à l'enfance qui lui demande "Vous admettez que vous avez eu des penchants pédophiles ?", l'accusé a simplement répondu "Oui".

Une personnalité plurielle. Pendant la première semaine du procès, c'est une personnalité multiple et cloisonnée de Nordahl Lelandais qui s'est esquissée. L'ancien militaire de 38 ans et sa défense se sont attachés à démontrer une évolution depuis son incarcération, au terme de l'examen de personnalité. Mais des éléments versés au débat sont venus fragiliser cette version.

Vous êtes à nouveau en ligne