Affaire Maëlys : une expertise psychologique accable Nordahl Lelandais, son avocat tente de la faire annuler

Une mobilisation pour Maëlys de Araujo à Pont-de-Beauvoisin (Isère), le 24 septembre 2018. 
Une mobilisation pour Maëlys de Araujo à Pont-de-Beauvoisin (Isère), le 24 septembre 2018.  (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Cette expertise versée au dossier d'instruction le décrit comme "un manipulateur narcissique dénué de sentiment de culpabilité". 

Alors que la cour d'appel de Grenoble doit rendre sa décision, jeudi 31 octobre, quant à l'annulation d'un témoignage à charge contre Nordahl Lelandais, BFMTV dévoile une analyse psychologique de l'ancien militaire menée entre les mois de janvier et juin 2018, "soit avant mais aussi après qu’il a avoué les homicides d’Arthur Noyer et de Maëlys de Araujo", précise la chaîne. 

Le trentenaire s'est entretenu à cinq reprises pendant plus de deux heures avec une psychologue, qui en a tiré un rapport de 73 pages. Nordahl Lelandais y est décrit comme un manipulateur narcissique dénué de sentiment de culpabilité. Son avocat, Alain Jakubowicz, réclame le retrait de cette expertise.  

Une "mythomanie constante"

Au cours de ces entretiens, l’ancien maître-chien a affirmé qu'il avait bien fait monter Maëlys de Araujo dans sa voiture, la nuit de son enlèvement, du 26 au 27 août 2017, lors d’un mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Mais il assure : "C’était pas moi le conducteur ! J’étais zombie ! Comme si c’était une entité qui s’emparait de moi. Comme dans un jeu vidéo"

Après avoir reconnu le meurtre, il a expliqué que "c’est un monstre qui l’a tuée ! C’est pas une personne. J’ai paniqué comme si j’étais envoûté d’un démon, d’un diable. J’ai eu l’impression que Maëlys voulait m’agresser, qu’elle me voulait du mal". Mais ces arguments n'ont pas convaincus la psychologue qui décèle chez lui "mythomanie constante" et une capacité à "manipuler" accentuée par son impression d’être en "position de toute puissance"

L’experte assimile ce comportement à celui d’un animal et estime que l’ancien maître-chien "s’identifie" à ses animaux de compagnie qu’il affectionne particulièrement. Nordahl Lelandais est mis en examen pour le "meurtre" de la fillette de 9 ans. Il est également mis en examen pour "assassinat" concernant la mort du caporal Arthur Noyer.

Vous êtes à nouveau en ligne