Affaire Maëlys : place à l'autopsie

Au lendemain des aveux de Nordahl Lelandais, sur le meurtre de Maëlys, les enquêteurs ont retrouvé des fragments du corps de la disparue. Mais il reste encore beaucoup de zones d'ombre à éclaircir sur les circonstances du meurtre.

L'annonce est tombée en fin d'après-midi. Après plus de vingt-quatre heures de fouilles minutieuses dans le massif enneigé de la Chartreuse (Isère), les enquêteurs ont annoncé avoir trouvé la quasi-totalité de la dépouille de Maëlys. S'il reste encore à élucider les mystères entourant la mort de la petite fille de 9 ans, Nordahl Lelandais se veut clair : il s'agit d'un "accident", se borne-t-il à dire. 

Investigations poussées

Les rapports de l'autopsie sont alors très attendus. "Nous allons transporter le corps au laboratoire et nous allons procéder à des investigations de hautes technologies", affirme le Colonel Patrick Touron de l'Institut de recherche criminel de la gendarmerie nationale. "Il y aura un usage de scanners, pour faire parler les différentes traces portées par ses os et ainsi savoir si des violences ont pu être opérées."

Comment Maëlys est-elle morte ? C'est la question qui hante la famille de la fillette. Mercredi soir, la mère de la victime a réagi aux aveux de Nordahl Lelandais dans un message publié sur les réseaux sociaux. Elle demande "que justice soit faite et que plus jamais un enfant ne subisse de tels actes."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne