Affaire Maëlys : l’avocat des parents de la fillette a déposé une demande de requalification des faits pour "viol" et "assassinat"

Jennifer et Joachim de Araujo, les parents de Maëlys, ainsi que leur avocat maître Fabrice Rajon, lors d\'une conférence de presse le 8 mars 2018 à Lyon.
Jennifer et Joachim de Araujo, les parents de Maëlys, ainsi que leur avocat maître Fabrice Rajon, lors d'une conférence de presse le 8 mars 2018 à Lyon. (PHOTO JOEL PHILIPPON / MAXPPP)

Le principal suspect Nordahl Lelandais est pour le moment mis en examen pour "meurtre", mais les parents de Maëlys sont persuadés que la mort de leur fille a été préméditée.

L’avocat des parents de Maëlys, Me Fabien Rajon, a déposé le 17 octobre une demande de requalification des faits auprès des juges d'instruction, pour "viol" et "assassinat", a appris franceinfo jeudi 31 octobre, confirmant une information du Figaro. Les juges devront répondre dans un délai d’un mois, "à compter de la réception de la demande", indique le code de procédure pénale. Le principal suspect dans cette affaire, Nordahl Lelandais, est pour le moment mis en examen pour "meurtre".

"Aujourd’hui, Nordahl Lelandais n’est pas mis en examen pour des faits de nature sexuelle sur Maëlys, de la même manière qu’il n’est pas mis en examen pour des faits d’assassinat sur Maëlys", a souligné Me Fabien Rajon au micro de France Bleu Isère le 25 octobre dernier.

Avec le dépôt de cette demande, l'avocat souhaite notamment "qu’une mise en examen et des investigations soient faites sur une infraction pénale de nature criminelle de viol". Il affirme qu'il y a "des éléments objectifs qui nous laissent craindre que Maëlys de Araujo a fait l’objet de ces sévices-là".

Un acte prémédité

Les parents de la fillette sont également persuadés que Nordahl Lelandais a prémédité le meurtre de Maëlys. En cas de requalification des faits, la peine encourue serait plus lourde. L'ancien maître-chien risquerait alors la prison à perpétuité, sans aménagement de peine. Un procès pourrait se dérouler en 2020.

Nordahl Lelandais a reconnu avoir tué "involontairement" la fillette de huit ans. Maëlys a disparu dans la nuit du 26 au 27 août 2017 lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Il est mis en examen pour "meurtre" dans cette affaire. Il est également mis en examen pour "assassinat" concernant la mort du caporal Arthur Noyer.

Par ailleurs, la cour d’appel de Grenoble doit rendre jeudi sa décision sur plusieurs demandes de l'avocat de Nordahl Lelandais, qui veut notamment faire annuler une expertise psychologique accablante pour son client. Me Alain Jakubowicz souhaite également faire annuler le témoignage d’un ancien codétenu de Nordahl Lelandais qui affirmait que le suspect lui avait confié avoir violé la petite fille.

Vous êtes à nouveau en ligne