Affaire Maëlys : l'enquête rigoureuse des gendarmes

FRANCE 2

France 2 revient sur les techniques scientifiques qui ont amené Nordahl Lelandais à avouer le meurtre de la petite Maëlys.

Les recherches sont terminées depuis la fin d'après-midi, ce jeudi 15 février, à Saint-Franc, en Savoie. Dans cette zone escarpée et montagneuse, les enquêteurs ont retrouvé la quasi-intégralité des ossements de Maëlys. Un travail minutieux, comme celui que les enquêteurs ont mené pendant près de six mois, notamment dans la voiture de Nordahl Lelandais.

Au peigne fin

Tout s’est joué dans un laboratoire de la gendarmerie où la voiture de Nordahl Lelandais a été passée au peigne fin. Une infime goutte de sang invisible à l'oeil nu a été décelée sous un tapis du coffre de la voiture. C'est l'élément accablant qui a poussé Nordahl Lelandais à parler. Mais il n'a rien révélé des circonstances de la mort de la fillette. Un "accident" prétend-il. Les gendarmes savent qu'il leur faudra désormais de nouvelles preuves matérielles. L'autopsie du corps de Maëlys sera déterminante.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne