Affaire Maëlys : des zones d'ombre après un an d'enquête

FRANCE 3

L'enquête autour de la mort de la petite Maëlys, enlevée il y a un an à Pont-de-Beauvoisin (Isère), suit son cours. Les circonstances de la mort de la petite fille sont encore floues.

Un an après la mort de la petite Maëlys, enlevée lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère), l'enquête suit son cours. Et la tâche s'avère difficile. Sur le plateau du 19/20, la journaliste Charlotte Gillard explique : "Les circonstances de la mort de Maëlys sont encore floues. Si Nordahl Lelandais a reconnu lui avoir porté accidentellement un coup au visage, les expertises médico-légales montrent que ces lésions ne sont pas à l'origine de sa mort. Nordahl Lelandais a consulté des sites pédopornographiques le jour et le lendemain de la disparition de la fillette, mais depuis son passage aux aveux, il refuse de s'exprimer, l'autopsie n'a pas été en mesure de déterminer si Maëlys a subi des sévices sexuels".

900 dossiers à l'étude

L'interpellation de Nordahl Lelandais a également permis d'ouvrir d'autres dossiers de disparitions dans lesquels il fait figure de suspect. "Cette affaire a permis de rouvrir une autre affaire, celle du caporal Arthur Noyer, poursuit la journaliste. Pas moins de 900 autres dossiers sont étudiés par une cellule spéciale de la gendarmerie. Sept personnes sont mobilisées pour savoir si l'homme est impliqué dans ces autres disparitions."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne