Maëlys : une marche blanche pour ne pas l'oublier

France 2

Les proches de la petite Maëlys se réunissent ce mercredi 27 décembre, quatre mois après sa disparition à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Le principal suspect continue de nier toute implication.

Une absence insoutenable. Cela fait quatre mois que Maëlys, 9 ans, a disparu lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Malgré d'importantes recherches, le corps de l'enfant n'a toujours pas été retrouvé. Le principal suspect reste mutique. Nordahl Lelandais, mis en examen après la découverte de traces ADN de la fillette dans sa voiture, nie toute implication et se défend face aux éléments à charge.

"Double peine"

"On peut parler de double peine. En premier lieu, on vient enlever l'enfant Maëlys. En second lieu, on vient refuser de nous dire ce qu'il est advenu de l'enfant. Mes clients ont toujours été respectueux de la présomption d'innocence. Mais au regard des éléments du dossier, naturellement, ils dénoncent cette prise d'otage et se tournent vers cet individu", expliquait Me Rajon, avocat des parents de Maëlys, le 22 décembre. Le 5 novembre, jour de l'anniversaire de la fillette, un lâcher de ballons avait eu lieu. Ce mercredi après-midi, c'est une marche blanche qui est organisée pour réclamer la vérité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne