Affaire Maëlys : les enquêteurs prélèvent les eaux usées où le suspect a lavé sa voiture

FRANCE 3

Maëlys a disparu il y a un mois lors d’un mariage en Isère. Le principal suspect, Nordahl L., continue à nier toute implication. Mais les enquêteurs, eux, disent accumuler plusieurs éléments troublants. Le point sur l'enquête.

Un mois jour pour jour après sa disparition, Maëlys, 9 ans, reste introuvable. L'attente est terrible pour sa famille qui espère que le principal suspect, Nordahl L., coopère davantage avec les enquêteurs. Mis en examen, cet homme de 34 ans continue à nier toute implication. Mais pour les enquêteurs, plusieurs éléments restent troublants : des traces ADN de la petite Maëlys ont été relevées sur le tableau de bord de la voiture du suspect.

Un deuxième téléphone portable caché

Mais ce n'est pas tout : le short taché de vin qu'il portait le soir du drame reste introuvable. L'homme a également caché aux gendarmes l'existence d'un second téléphone portable, et a nettoyé sa voiture de fond en comble dès le lendemain du mariage. Les enquêteurs disposent d'images de vidéosurveillance et ont prélevé des eaux usées dans la station de lavage pour les analyser. Le principal suspect, lui, continue à nier toute implication. Menacé de mort par ses codétenus, il a été transféré dans une autre prison et placé à l'isolement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne