VIDEO. Plus de quatre mois après la disparition de Fiona, l'enquête rebondit

EDOUARD DA COSTA / SALAH AGRABI - FRANCE 3

La disparition de la fillette a été signalée le 12 mai par sa mère. Selon son récit, l'enfant s'est volatilisée alors qu'elle jouait avec sa petite sœur dans un parc de Clermont-Ferrand.

Un rebondissement, alors que l'enquête semblait piétiner depuis quatre mois et demi. Après la disparition de Fiona, une fillette de 5 ans, le 12 mai, dans un parc de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), l'enquête rebondit avec cinq gardes à vue, dont celles de la mère, du beau-père et d'un proche de celui-ci, qui se prolongent mercredi 25 septembre.

La mère de Fiona, Cécile Bourgeon, 25 ans, a été interpellée mardi en fin d'après-midi en même temps que son compagnon, Berkane Maklouf, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), où le couple s'est installé récemment et où vit la famille de la mère. "Elle est sereine", a dit de la mère l'un de ses avocats, Jean-Hubert Portejoie.

Les policiers disposeraient de témoignages évoquant la mort accidentelle de la fillette, selon France 3. L'une des hypothèses très sérieusement envisagées par les enquêteurs serait que Fiona ait pu avaler des médicaments ou des produits stupéfiants avant de mourir, précisent nos confrères. Mardi soir, une perquisition a eu lieu dans l'appartement loué par le couple, dans un quartier populaire du nord de Perpignan.

Vous êtes à nouveau en ligne