DIRECT. Procès Fiona : l'avocat général requiert 30 ans de prison contre la mère de la fillette et son ex-compagnon

Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf lors du procès de l\'affaire Fiona, à la cour d\'assises du Puy-de-Dôme, le 25 novembre 2016.
Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf lors du procès de l'affaire Fiona, à la cour d'assises du Puy-de-Dôme, le 25 novembre 2016. (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)

La tâche des jurés s'annonce difficile, vendredi, pour se forger une conviction face aux multiples rebondissements d'un procès tumultueux. La confusion règne toujours autour de la mort de la fillette de 5 ans, disparue en 2013.

Comment démêler le vrai du faux et la responsabilité des deux accusés dans la mort de la petite Fiona, disparue en 2013 ? La tâche des jurés s'annonce difficile pour se forger une conviction face aux multiples rebondissements d'un procès confus. L'avocat général a requis trente ans de réclusion - la peine maximale - contre Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf, la mère de la fillette et son ex-compagnon, vendredi 25 novembre. Franceinfo vous fait suivre cette dernière journée d'audience et l'attente du verdict.

La confusion règne toujours. Au terme du procès, l'incertitude demeure sur les responsabilités des accusés, la mère de Fiona, Cécile Bourgeon, à la personnalité trouble, qui ne cesse de modifier sa version des faits, et Berkane Makhlouf, son ex-compagnon, à la mémoire également défaillante. Sauf pour nier les violences dont l'accuse son ancienne compagne.

 La cause de la mort de Fiona n'a pas été éclaircie. Coups ? Ingestion de médicaments, voire de drogues ? La date de son décès n'est pas plus claire : postérieure au mercredi 8 mai 2013 ou survenue dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 mai ?

Le verdict attendu tard dans la soirée ou samedi. Accusés notamment de violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner, Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf encourent 30 ans de réclusion criminelle.

Vous êtes à nouveau en ligne