Affaire Fiona : la mère et le beau-père condamnés à 20 ans de prison

France 2

Après 25 jours de débats, le procès en appel de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf a rendu son verdict dans la nuit du 10 au 11 février. L'une et l'autre sont jugés coupables des violences ayant entraîné la mort de la petite Fiona, en 2013. La peine est 4 fois plus lourde qu'en première instance pour Cécile Bourgeon, mère de la fillette. 

Pour la cour d'assises de Haute-Loire, Fiona a bien été victime de la violence de sa mère et de son beau-père. Jugés aussi coupables l'un que l'autre des coups ayant entraîné la mort de la fillette, ils écopent tous deux de 20 ans de prison, selon le verdict du procès en appel énoncé dans la nuit du 10 au 11 février. Rien ne change pour Berkane Makhlouf, ex-compagnon de la mère de Fiona qui, elle, voit sa peine alourdie. En première instance elle avait seulement écopé de 5 ans de réclusion pour avoir fait croire à l'enlèvement de sa fille. Face à cette mère qui reste insaisissable dans ses dénégations, les neuf membres du jury, toutes des femmes, ont tranché. Le verdict est celui que Nicolas Chafoulais, père de la fillette, attendait : que l'implication de Cécile Bourgeon dans la mort Fiona soit reconnue.

Les deux accusés désignés coupables

En 2013, Cécile Bourgeon avait menti jusque devant les caméras où elle affirmait, en larmes, que sa fille avait été enlevée. La mère de Fiona et son ex-compagnon, tous deux toxicomanes au moment des faits, se sont toujours rejetés la mort de la fillette. Pour les jurés, ils sont coupables tous les deux de maltraitances répétées. L'avocat de l'accusée compte se pourvoir en cassation. La cour retire l'autorité parentale de Cécile Bourgeon. Le corps de Fiona, lui, n'a jamais été retrouvé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne