DIRECT. Meurtre d'Alexia Daval : Jonathann Daval "a affronté la vérité", déclare son avocat

Randall Schwerdorffer, avocat de Jonathann Daval, lors d\'un point-presse, le 17 juin 2019.
Randall Schwerdorffer, avocat de Jonathann Daval, lors d'un point-presse, le 17 juin 2019. (FRANCEINFO)

Lors de la reconstitution judiciaire, Jonathann Daval a levé les dernières zones d'ombre sur le meurtre de sa femme. 

"Ce qu'il a fait est extrêmement courageux". Lors d'un point-presse, Randall Schwerdorffer, avocat de Jonathann Daval, a salué la position de son client qui a avoué avoir partiellement brûlé le corps de son épouse, Alexia Daval, lors de la reconstitution judiciaire du meurtre, lundi 17 juin, à Gray-la-Ville (Haute-Saône). "Malgré le drame, il a affronté la vérité, il y avait une émotion énorme à ce moment-là", a poursuivi l'avocat, ajoutant que les parents d'Alexia Daval l'ont remercié. 

"Il est apparu soulagé". Le procureur avait auparavant longuement détaillé le fil des événements qui ont conduit au meurtre d'Alexia Daval, expliquant que tout a commencé par un rapport sexuel refusé par Jonathann Daval. Ce dernier aurait alors frappé, à plusieurs reprises, sa femme au visage. Constatant son décès, le jeune homme a alors chargé le corps de son épouse dans son véhicule, ce qui a pu être constaté dans la reconstitution des faits. Il s'est alors rendu au bois d'Esmoulins et "a finalement admis avoir procédé à la crémation partielle du corps" de la victime, selon le procureur. 

"Nous voulions la vérité, nous l'avons eue". Fait exceptionnel, les parents de la victime, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, ainsi que le mari de la sœur d'Alexia Daval, Grégory Gay, sont arrivés sur place, entourés de leurs avocats, pour assister à cette reconstitution. "Nous voulions la vérité, nous l'avons eue", a déclaré Isabelle Fouillot, confiant que son gendre avait demandé son pardon. "Le principal, pour l'instant, c'est d'avoir la vérité, le pardon, ça viendra un peu plus tard", a-t-elle ajouté, très émue. 

La reconstitution a commencé à 5 heures. Après une première phase à Gray-la-Ville, où Jonathann Daval est actuellement détenu, le dispositif judiciaire s'est transporté à cinq kilomètres de là, dans le bois d'Esmoulins. C'est dans ce bois que, le 28 octobre 2017, le corps partiellement calciné d'Alexia Daval avait été découvert dissimulé sous des branchages. 

Vous êtes à nouveau en ligne