Disparition à Orvault : l'avis de recherche envoyé à la police et la gendarmerie mentionne un "funeste projet" du fils

La famille Troadec habitait Orvault, près de Nantes (Loire-Atlantique).
La famille Troadec habitait Orvault, près de Nantes (Loire-Atlantique). (FRANCK DUBRAY / MAXPPP)

Un avis de recherche a été envoyé vendredi 24 février à tous les commissariats et gendarmeries de France. Il fait état d'un "funeste projet" du fils Sébastien, au coeur de l'enquête. 

L'avis de recherche visant la famille Troadec, envoyé vendredi 24 février dans les commissariats et gendarmeries de France, fait état d'un "funeste projet" du fils, Sébastien, selon une information de BFMTV confirmée par franceinfo.

"Les premiers éléments recueillis pourraient orienter l'enquête sur la personnalité du fils Sébastien, lequel est soupçonné d'avoir mis en place un funeste projet visant à supprimer les membres de sa famille et peut-être lui-même" peut-on lire dans cet avis, que s'est procuré franceinfo.

Une information judiciaire ouverte 

Le couple et ses deux enfants, Charlotte,18 ans, et Sébastien, 21 ans, domiciliés à Orvault, près de Nantes, ont disparu le 16 février. Les autorités recherchent également la voiture de Sébastien, une Peugeot 308.

Lundi 27 février, soit trois jours après la diffusion de l'avis de recherche pointant le "funeste projet" de Sébastien, l'ADN de ce dernier ainsi que celui de ses parents ont été retrouvés par les policiers dans la maison, dans des traces de sang. Seul celui de la fille, Charlotte, manquait. Cette découverte a été suivie par l'ouverture d'une information judiciaire pour homicide volontaire, enlèvement et séquestration. 

Vous êtes à nouveau en ligne