Affaire Troadec : près de 5 heures de reconstitution

FRANCE 3

Dans la nuit de lundi à mardi 30 avril, le suspect qui a avoué être l'assassin de la famille Troadec a participé à la reconstitution du drame survenu il y a deux ans près de Nantes (Loire-Atlantique).

À l'intérieur d'un fourgon blanc, le principal suspect quitte la maison de la famille Troadec. Pour cette reconstitution, le véhicule dans lequel il aurait transporté les corps de quatre des membres de sa famille a été acheminé sur place. Un travail de reconstitution qui aura duré de longues heures, mais jugé indispensable par les parties civiles. Interpellé il y a deux ans, Hubert Caouissin a passé la nuit à répondre aux enquêteurs dans la maison où il aurait tué son beau-frère, sa belle-sœur, son neveu et sa nièce sur fond de querelle d'héritage.   

L'arme du crime jamais retrouvée 

Ce soir-là, Hubert Caouissin explique être venu espionner les conversations avec un stéthoscope. Une fois dans le garage, il dit être tombé sur Pascal Troadec armé d'un pied de biche. Il dit l'avoir subtilisé puis utilisé pour ses crimes, mais il n'a jamais été retrouvé. Pour les parties civiles, le suspect aurait pu entrer dans la maison déjà armée, ce qui transformerait son acte en acte prémédité. Le suspect maintient sa version des faits.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne