Disparition d'une étudiante à Strasbourg : un homme mis en examen pour "assassinat"

À Strasbourg (Bas-Rhin), l'homme soupçonné d'être impliqué dans la disparition d'une étudiante il y a dix jours a été mis en examen pour "assassinat". Les enquêteurs ont retrouvé une trace de sang appartenant à la jeune fille dans son appartement.

C'est la sidération dans l'immeuble où résidait l'homme accusé d'avoir violé et tué une étudiante de 20 ans il y a 10 jours, à Strasbourg (Bas-Rhin). Ses voisins ignoraient son lourd passé de criminel récidiviste, déjà condamné à 15 ans de prison pour des faits de viol. "Beaucoup de gens de l'immeuble avaient peur de cette personne parce que c'est quelqu'un dans le visage qui est froid, qui fait peur", confie un voisin au micro de France 2.

Des traces de sang retrouvées

Le 7 septembre dernier, Sophie le Tan a disparu alors qu'elle allait visiter un appartement. C'est le témoignage de deux autres jeunes femmes, ayant répondu à la même annonce sur internet, qui a débloqué l'enquête. "La perquisition opérée dans son appartement a amené ou en tout cas a mis en évidence l'existence de traces de sang", a déclaré Yolande Renzi, procureure de la République de Strasbourg. Le suspect a été placé en détention provisoire. Le corps de l'étudiante n'a toujours pas été retrouvé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne