Emiliano Sala : Cardiff paiera si nécessaire, mais il y a des "anomalies" dans le contrat, indique le président du club

Mehmet Dalman, président du club de Cardiff City, lors d\'une conférence de presse à Cardiff (Royaume-Uni), le 9 janvier 2015.
Mehmet Dalman, président du club de Cardiff City, lors d'une conférence de presse à Cardiff (Royaume-Uni), le 9 janvier 2015. (HUW EVANS / REX / SIPA)

L'ancien joueur du FC Nantes est mort dans un accident d'avion alors qu'il rejoignait son nouveau club de Cardiff. 

Le président de Cardiff City se dit prêt à payer s'il le faut. Mehmet Dalman a affirmé, mardi 12 février, que son club paierait à Nantes les indemnités de transfert de l'attaquant Emiliano Sala, mort dans un accident d'avion, si cela se révèle nécessaire. Mais il a dans le même temps dénoncé des "anomalies" dans le contrat.

"Si contractuellement nous sommes obligés de les payer, alors nous le ferons. Nous sommes un club honorable", a affirmé le président du club gallois à la BBC. "Mais si nous ne sommes pas obligés − et il existe quelques anomalies dans le contrat − il est certain que vous vous attendriez que moi, en tant que président et gardien des interêts de ce club, l'examine et défende notre position. Et c'est ce que nous faisons."

Sur le plan juridique et concernant le recours du FC Nantes à deux avocats pour étudier les possibilités d'obliger Cardiff à honorer le paiement du transfert (17 millions d'euros), Mehmet Dalman s'est montré très clair : "Nous ne disons ni oui ni non. Nous disons simplement, s'il vous plaît comprenez qu'il reste beaucoup de questions qui ont besoin de réponses."

Vous êtes à nouveau en ligne