Incendie de Notre-Dame de Paris : la piste accidentelle est privilégiée

Ce direct est terminé.

Les flammes ont pris dans les combles de la cathédrale, lundi en fin d'après-midi.

Les pompiers à pied d'œuvre à la cathédrale Notre-Dame de Paris ont pu sauver la structure de l'édifice et commençaient lundi 15 avril dans la soirée à maîtriser le violent incendie, apparemment d'origine accidentelle. "On peut considérer que la structure de Notre-Dame est sauvée et préservée dans sa globalité", a déclaré le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

>> Ce live est terminé. Suivez le direct de mardi en cliquant ici

Un largage d'eau impossible. Larguer de l'eau sur Notre-Dame de Paris pour éteindre les flammes n'est pas une option, a indiqué la Direction générale de la Sécurité civile, car cela pourrait détruire le bâtiment en proie à un violent incendie.

Un départ dans les combles. Le feu, qui se propage extrêmement rapidement, a pris dans les combles de la cathédrale, ont indiqué les pompiers. Il semble être parti d'échafaudages installés sur le toit de l'édifice, construite entre le XIIe et le XIVe siècle, selon les pompiers.

Des réactions dans le monde entier. "Symbole de la France", une catastrophe "terrible à voir", des "scènes déchirantes" : de Berlin, Londres, Washington, et d'autres capitales, les réactions se sont multipliées après l'incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

 Allocution reportée. L'intervention d'Emmanuel Macron est reportée en raison de l'incendie à Notre-Dame de Paris. L'Elysée n'a pas précisé quand elle aurait lieu. Le président s'est rendu dans la soirée sur place.

Vous êtes à nouveau en ligne