REPLAY. Disparition de Lucas Tronche : il est "quasiment certain" que la montre et le blouson retrouvés sont ceux de l'adolescent, selon le procureur de Nîmes

Le jeune homme est porté disparu depuis 2015. Il avait quitté son domicile pour se rendre à un cours de natation. Un point-presse a été organisé vendredi après-midi.

L'enquête se poursuit. De "nouveaux osements" et d'autres objets pouvant appartenir à Lucas Tronche ont été retrouvés dans le Gard, à proximité du domicile de l'adolescent, a annoncé vendredi 25 juin le procureur de Nîmes, Eric Maurel, lors d'un point-presse. Il s'agit d'un "blouson", de "débris d'une montre" et de "chaussures". Pour les deux premiers, il est"quasiment certain" qu'ils ont appartenu à l'adolescent disparu en 2015 après avoir quitté son domicile pour se rendre à un cours de natation. La paire de tennis, elle, n'a pas été "reconnue formellement" par la mère du jeune homme, a précisé le procureur. A ce stade de l'enquête, "il est impossible de privilégier une hypothèse plutôt qu'une autre" sur la disparition de Lucas Tronche, a aussi assuré Eric Maurel. Jeudi, des ossements, des débris de vêtements et d'un sac à dos avaient été découverts à Bagnols-sur-Cèze (Gard). 

 L'identité des restes découverts n'est pas confirmée. "Des examens médico-légaux et si possible génétiques des ossements seront réalisés" pour déterminer l'identité des restes humains découverts, a indiqué jeudi Eric Maurel. Mais le sac à dos retrouvé est "similaire à celui de Lucas Tronche", a-t-il ajouté. 

 Une zone qui n'avait pas encore été fouillée. Le lieu où ces éléments ont été retrouvés est "très difficile d'accès", a dit le procureur, ce qui explique que les volontaires qui avaient participé aux recherches lors de la disparition de l'adolescent ne l'avaient pas fouillé. "C'est une falaise d'environ 60 mètres de haut, à pic, et il était impossible, sans descente en rappel, de pouvoir accéder aux lieux où ont été découverts les objets", a-t-il assuré.

 Une disparition qui n'a pas livré ses mystères. "Nous aurons beaucoup de mal à déterminer ce qu'il s'est réellement passé", a prévenu vendredi matin sur franceinfo Eric Maurel. "Nous n'avons pas d'éléments qui nous permettent de dire s'il s'agit d'une chute accidentelle, d'un geste suicidaire ou si, si c'est bien Lucas Tronche, ce jeune homme a rencontré une tierce personne et qu'éventuellement, il ait pu être poussé dans le vide."

Vous êtes à nouveau en ligne