Des sextuplés naissent à Strasbourg

Cette naissance exceptionnelle a eu lieu à l\'hôpital d\'Hautepierre, à Strasbourg (Haut-Rhin).
Cette naissance exceptionnelle a eu lieu à l'hôpital d'Hautepierre, à Strasbourg (Haut-Rhin). (JEAN ISENMANN / ONLY FRANCE / AFP)

Issus d'une stimulation ovarienne, les bébés sont nés jeudi, à 24 semaines et six jours, ce qui fait d'eux de grands prématurés.

On souhaite à leurs parents bien du courage. Une femme a donné naissance à des sextuplés, jeudi 14 mai, à Strasbourg (Bas-Rhin), un événement rarissime, rapporte samedi 16 mai le journal Les Dernières Nouvelles d'Alsace et l'AFP. Les nouveau-nés, cinq filles et un garçon, sont nés après 24 semaines et six jours d'aménorrhée (absence de règles), ce qui fait d'eux de "très grands prématurés", a-t-on indiqué à l'hôpital de Strasbourg-Hautepierre. L'Organisation mondiale de la santé considère les bébés comme viables à partir de 22 semaines. La grossesse de leur mère, qui avait déjà deux enfants, est issue d'une stimulation ovarienne.

Trente personnes mobilisées pour l'accouchement

Nés par césarienne en l'espace de quelques minutes, entre 21h04 à 21h08, ces bébés pèsent entre 630 et 730 grammes. Ils sont hospitalisés en réanimation néonatale et vont passer de longs mois à l'hôpital. "Nous sommes très prudents, c'est une situation qui nécessite toute la technicité de l'équipe très performante de l'hôpital de Hautepierre", a précisé une source médicale, soulignant que 30 personnes avaient été mobilisées pour cet accouchement extraordinaire. "Après la période du Covid, ces équipes qui ont souffert ont su se mobiliser", a insisté cette source.

Selon celle-ci, la dernière naissance de sextuplés en France remonte à une trentaine d'années. Les DNA évoquent de leur côté une naissance de sextuplés en 1988, en Normandie. Il y a un an, une Polonaise de 29 ans, déjà mère d'un enfant, avait également donné naissance à six bébés à Cracovie. Les médecins polonais avaient alors souligné que la naissance de sextuplés, év'nement extrêmement rare, arrive dans le monde une fois sur 4,7 milliards d'accouchements.

Vous êtes à nouveau en ligne