Des machines à sous pillées grâce à une faille informatique

(Maxppp)

En Allemagne, une centaine de joueurs sont parvenus à vider les machines à sous de plusieurs casinos grâce à une faille informatique. En une seule nuit en février dernier, ils auraient récupéré quelque 10 millions d'euros. Une vidéo en ligne donnait la marche à suivre, la police pense à la complicité intérieure d'un salarié.

C'est le rêve de tous les joueurs de casino : faire sauter la banque. Le forfait aurait coûté aux casinos quelque 10 millions d'euros. En une seule soirée en février dernier, une centaine de joueurs auraient réussi à dévaliser plus d'une centaine de machines à sous dans toute l'Allemagne, selon le magazine allemand Der Spiegel. Comment ? En appuyant tout simplement sur plusieurs touches à la fois, ils auraient mis le doigt dans une faille informatique des appareils. Résultat : à eux le gros lot.

A Düsseldorf en une nuit, 70.000 euros sont tombés dans l'escarcelle des joueurs, sur seulement neuf machines. C'est surtout l'entreprise Gauselmann qui en fait les frais, car c'est elle qui a installé les quelques 100.000 machines dans tout le pays, et qui devra donc rembourser les établissements visés.

La faille décelée quelques jours plus tôt

Cette entreprise n'avait pas installé de sécurité spécifique sur ces appareils. Et pourtant, elle avait décelé la faille quelques jours avant, sans avoir eu le temps de réagir. 

Pour comprendre l'astuce, rien de plus facile, une vidéo sur Internet expliquait la marche à suivre. Les arnaqueurs sont donc aujourd'hui impossibles à identifier. Mais la police et l'entreprise pensent à la complicité intérieure d'un salarié.

Vous êtes à nouveau en ligne