Attentat à Strasbourg : le plan Vigipirate relevé au niveau "urgence attentat"

Des policiers près des lieux de la fusillade à Strasbourg (Bas-Rhin), le 11 décembre 2018. 
Des policiers près des lieux de la fusillade à Strasbourg (Bas-Rhin), le 11 décembre 2018.  (CHINE NOUVELLE / SIPA / XINHUA)

Le tireur présumé, recherché par 350 personnes, est fiché S. Agé de 29 ans et né à Strasbourg, il devait être interpellé mardi matin mais il n'était pas à son domicile. 

>> Ce direct est désormais terminé. Pour suivre les dernières informations sur l'attentat à Strasbourg, cliquez sur ce lien

Une fusillade près du marché de Noël à Strasbourg (Bas-Rhin), mardi 11 décembre, a fait au moins trois morts et 13 blessés, dont 8 dans un état grave. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi que le niveau du plan Vigipirate allait être relevé au niveau "urgence attentat", le plus élevé. 

Le tireur présumé, recherché par 350 personnes, est fiché S. Agé de 29 ans et né à Strasbourg, il devait être interpellé mardi matin mais il n'était pas à son domicile. Les habitants de la ville, confinés pendant plusieurs heures dans le centre, ont pu rentrer chez eux. La section antiterroriste du parquet de Paris est saisie, Emmanuel Macron s'est rendu place Beauvau, où est installé la cellule de crise interministérielle.

L'essentiel sur l'attentat à Strasbourg

Traque du suspect, réactions... Suivez notre direct >> à lire ici

Ce que l'on sait de l'attentat >> à lire ici

Qui est l'auteur présumé de l'attentat ?  >> à lire ici

EN IMAGES. "L'horreur au marché de Noël" : l'attentat de Strasbourg à la une des journaux régionaux  >> à lire ici

Vous êtes à nouveau en ligne