Danemark : l'énigme autour de la mort d'une journaliste

FRANCE 2

L'étau se resserre autour de l'inventeur du Nautilus, un sous-marin privé. Ce Danois est soupçonné d'avoir tué une journaliste suédoise. Le principal suspect nie les faits.

C'est une énigme digne d'un polar scandinave. Une journaliste retrouvée morte après avoir embarqué dans le sous-marin d'un inventeur sulfureux. Voilà deux semaines que les enquêteurs danois tentent de percer le mystère. Le 10 août, Kim Wall, une journaliste suédoise de 30 ans, embarque à bord du Nautilus, le plus grand sous-marin privé du monde.

Un torse démembré retrouvé

La journaliste veut brosser le portrait de son concepteur, Peter Madsen, un inventeur caractériel, mais charismatique, une célébrité au Danemark. En fin de journée, le Nautilus quitte sa base de Copenhague. Un plaisancier l'aperçoit et photographie ses deux occupants sur le pont. Au matin, le capitaine réapparaît seul, son sous-marin vient de couler, il a été secouru par des plaisanciers. Aucune trace de la journaliste ; Peter Madsen affirme l'avoir déposé sur la terre ferme. Les enquêteurs en doutent. À l'intérieur du sous-marin repêché, ils trouvent des traces de sang et les preuves d'un sabordage. Acculé, il change de version : Kim Wall a été victime d'un accident, il a jeté son corps à la mer. Mais dix jours après, la police retrouve un torse démembré, rapidement identifié comme étant celui de Kim Wall.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne