VIDEO. La marche blanche des mères dans un quartier de Marseille contre la violence

France 3 Provence-Alpes

Des mères de famille et des proches de la victime, ont organisé une marche blanche dans la cité des Micocouliers, là où résidait le jeune Iskander qui a été tué jeudi 9 mai.

Une majorité des femmes, des mères de famille et des proches de la victime, ont organisé une marche blanche dans les rues de la cité des Micocouliers (14e arr. de Marseille), là où résidait le jeune Iskander, 17 ans et demi, qui a été tué jeudi 9 mai à Marseille (Bouches-du-Rhône) par 23 impacts de balles tirées.

Des gerbes de fleurs ont été déposées, d'abord celles des femmes puis celles des jeunes hommes, les camarades d'Iskander qui se tenaient jusque-là à distance. Une prière musulmane a été dite, avant que les mères présentes ne crient des messages d'exaspération, demandant "que fait la police ?" ou s'adressant aux auteurs des coups de feu "vous êtes de quelle race?"."Il va falloir que l'on fasse justice nous même", a ainsi lancé une mère en colère, "dénoncez-les !" a dit une autre, s'adressant aux jeunes de la cité. La foule a scandé, "non à la violence".

Originaire de la cité sensible des Micocouliers, la victime était connue des services de police pour des délits de conduite sans permis et pour de petites affaires de stupéfiants. Un conflit sur fond de trafic de stupéfiants semble être la piste privilégiée dans l'enquête sur ce 5e règlement de comptes à Marseille depuis le début de l'année.

Vous êtes à nouveau en ligne