Un homme tué dans un règlement de comptes près de Marseille

Des policiers devant le commerce où un homme a été abattu, à Marignane (Bouches-du-Rhône), le 2 mars 2015.
Des policiers devant le commerce où un homme a été abattu, à Marignane (Bouches-du-Rhône), le 2 mars 2015. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

Il s'agit du troisième règlement de comptes mortel recensé depuis le début de l'année dans les Bouches-du-Rhône.

Il s'agit du troisième règlement de comptes mortel recensé depuis le début de l'année dans les Bouches-du-Rhône. Un homme a été tué de plusieurs balles de gros calibre dans un commerce de Marignane, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Marseille.

Agée d'une quarantaine d'années, la victime a été mortellement blessée peu avant 8 heures de plusieurs balles tirées à l'aide d'une arme automatique, une kalachnikov. "Le fait que ce règlement de comptes intervienne dans un lieu public, à une heure de grande affluence, aurait pu avoir de plus graves conséquences. On a eu beaucoup de chance de ne pas avoir de personnes blessées", a dit le secrétaire régional du syndicat de police Alliance, David-Olivier Reverdy.

De plus en plus d'armes saisies à Marseille

La victime était connue des services de police pour des faits "peu importants" liés au trafic de stupéfiants. "On est toujours dans un même schéma de règlement de comptes avec l'utilisation de la kalachnikov pour se débarrasser de personnes généralement connues pour du trafic de drogue", a précisé David-Olivier Reverdy.

Le procureur de Marseille, Brice Robin, a annoncé en janvier une augmentation de 37% du nombre d'armes saisies à Marseille, soit 609 armes longues, dont 22 kalachnikov et 285 armes de poing. L'an dernier, les règlements de comptes ont coûté la vie à dix personnes, contre 18 en 2013.