Un homme tué à la kalachnikov dans les Bouches-du-Rhône

Des policiers procèdent à des recherches d\'indices à Gignac-la-Nerthe (Bouches-du-Rhône), où un homme a été tué d\'une rafale de kalachnikov, le 10 mai 2012.
Des policiers procèdent à des recherches d'indices à Gignac-la-Nerthe (Bouches-du-Rhône), où un homme a été tué d'une rafale de kalachnikov, le 10 mai 2012. (GERARD JULIEN / AFP)

Il a été pris pour cible alors qu'il circulait à bord d'une voiture. Plus d'une dizaine de décès par balles sont survenus depuis le début de l'année dans les environs de Marseille.

Un homme a été tué d'une rafale de kalachnikov jeudi 10 mai, dans la soirée, à Gignac-la-Nerthe (Bouches-du-Rhône). Il a été pris pour cible alors qu'il circulait à bord d'une voiture. La victime, née en 1976, est morte malgré l'intervention des pompiers, qui n'ont pas pu la ranimer. Le corps gisait sur le sol à l'extérieur du véhicule, immobilisé aux abords d'un rond-point, peu après minuit.

Plus d'une dizaine de décès par balles sont survenus depuis le début de l'année dans la région marseillaise, dont trois dans des communes voisines du sud de l'Etang de Berre depuis dix jours. La brigade criminelle de la police judiciaire de Marseille a été chargée de l'enquête par le parquet d'Aix-en-Provence. 

Le 30 avril, un homme de 39 ans, tué d'une balle dans la tête, avait été retrouvé par un garde forestier, le corps partiellement brûlé, dans une zone boisée de la commune de Carry-le-Rouet. Le 5 mai, une figure du milieu toulonnais avait été retrouvée brûlée, également tuée d'une balle dans la tête, sur la commune voisine de Châteauneuf-lès-Martigues.