Un corps retrouvé carbonisé dans une voiture à Marseille

Un contrôle de police dans la cité Air-Bel, à Marseille, le 15 mars 2013.
Un contrôle de police dans la cité Air-Bel, à Marseille, le 15 mars 2013. (MAXPPP)

L'envoi de renforts policiers n'a pu empêcher ce quatrième règlement de compte en deux semaines dans la cité phocéenne.

Les règlements de compte se succèdent dans la cité phocéenne. Le corps d'un homme a été retrouvé carbonisé à l'intérieur d'un véhicule incendié dans une cité des quartiers nord de Marseille, dans la nuit de vendredi 15 à samedi 16 mars. Ce nouveau meurtre intervient 2 jours après l'envoi en renfort de 240 CRS et gendarmes mobiles décidé par le ministère de l'Intérieur.

Selon une source proche de l'enquête, la victime a été découverte sur le siège passager vers 1 heure du matin par les marins-pompiers, appelés sur un incendie de voiture près de la cité Font Vert (14e arrondissement), connue pour être un lieu important de trafic de drogue. Ils "ont retrouvé un corps calciné assis à côté du conducteur avec un trou dans la boîte crânienne", a confirmé Garo Hovsepian, maire (PS) des 13e et 14e arrondissements. Selon lui, "le règlement de comptes a certainement eu lieu ailleurs et le véhicule a été déposé là-bas".

Quatre règlements de comptes en deux semaines

Cette "méthode" de la voiture incendiée, apparue au début des années 2000 dans la région, "permet de rendre les identifications plus complexes et les malfaiteurs ne l'ignorent pas," a expliqué un syndicaliste policier après ce nouvel assassinat.

Mercredi, deux jeunes hommes ont été abattus et un troisième grièvement blessé à la kalachnikov en plein jour dans la cité des Bleuets, autre cité des quartiers Nord. Le 9 mars au matin, un homme avait été tué par balle, sous les yeux de témoins, devant la prison des Baumettes dont il venait de sortir. Une dizaine de jours avant, un homme de 23 ans, aussi sorti de prison sous le régime de semi-liberté, avait été abattu d'un coup de fusil en plein visage dans une cité.

Par ailleurs, un corps carbonisé et portant des impacts de balles, découvert dans une forêt du Var, a été identifié comme celui d'un résident des quartiers Nord de Marseille, connu de la police notamment pour différentes affaires de drogue.

Vous êtes à nouveau en ligne