Règlements de comptes à Marseille : un motard tué de plusieurs balles de gros calibre

Capture d\'acran montrant le site de la fusillade à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 26 août 2016
Capture d'acran montrant le site de la fusillade à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 26 août 2016 (FRANCE 3)

Jeudi soir,  un autre corps, carbonisé, a été retrouvé dans le coffre d'une voiture en feu au nord de Marseille.

Un homme à moto a été abattu de plusieurs balles de gros calibre en plein jour, à Marseille, vendredi 26 août, d'après une source policière. Selon les premiers éléments recueillis par les enquêteurs, l'homme "aurait apparemment été visé à l'arme lourde" et a succombé sur place, dans le 12e arrondissement de la ville. 

L'homme, âgé d'une trentaine d'années, a été tué sur sa moto T-Max, selon La Provence, aux alentours de 13 heures par un ou plusieurs agresseurs. Ils ont pris la fuite en deux roues. Vendredi à la mi-journée, il était trop tôt pour connaître les circonstances exactes du meurtre et son mobile, et "il faut rester prudent", a déclaré le préfet de police, Laurent Nuñez, qui se rendait sur les lieux.


Le 20e décès par balles depuis janvier

Néanmoins, Les circonstances de l'homicide peuvent faire penser à un règlement de comptes entre malfaiteurs, comme Marseille en connaît régulièrement. Il s'agit du vingtième décès par balles déploré depuis le début de l'année dans les Bouches-du-Rhône.

Jeudi soir, un autre homicide laissant penser à un possible règlement de comptes avait été déploré dans les Bouches-du-Rhône. Le corps carbonisé de la victime avait été retrouvé dans le coffre d'une voiture en feu aux Pennes-Mirabeau, au nord de Marseille. Cette découverte, dans la garrigue, laisse penser à un possible "barbecue", selon le jargon policier. Ce mode opératoire permet aux tueurs d'échapper à la police en se débarrassant du corps rendu difficile à identifier, tout en impressionnant les rivaux.