Marseille : un homme et une femme tués dans un nouveau règlement de comptes

La cité Air Bel, signalée par le A sur l\'image, est située dans le quartier de la Pomme, dans le 11e arrondissement de Marseille. (Capture Google Maps)
La cité Air Bel, signalée par le A sur l'image, est située dans le quartier de la Pomme, dans le 11e arrondissement de Marseille. (Capture Google Maps) (FTVI)

Le drame s'est produit dans la nuit. Les deux victimes ont été tuées de plusieurs balles de gros calibre tirées par un ou plusieurs individus dans une cité HLM des quartiers Est de Marseille.

Un jeune homme de 26 ans et une femme de 39 ans ont été tués, dans la nuit du jeudi 1er au vendredi 2 mars, de plusieurs balles de gros calibre tirées par un ou plusieurs individus dans une cité HLM des quartiers Est de Marseille, a-t-on appris vendredi matin de source proche de l'enquête.

Le jeune homme a été la cible, jeudi vers 22h30, de un ou plusieurs tireurs alors qu'il se trouvait dans un local de la cité sensible d'Air Bel, à la Pomme (11e). Après plusieurs tentatives de réanimation, il est décédé sur place, selon les marins-pompiers. Grièvement blessée par plusieurs impacts de balles au thorax, la femme a été transportée par les marins-pompiers aux urgences de l'hôpital de La Timone à Marseille, où elle est morte de ses blessures dans la nuit. Selon une source proche de l'enquête, la femme apparaît comme une "victime collatérale" de l'assassinat, le tireur, accompagné de complices, ayant "mal maîtrisé" son arme qui serait, selon les premiers éléments, une kalachnikov.

Série noire fin 2011

Selon cette source, même si le jeune homme n'avait pas le profil d'un gros délinquant, il s'agit bien d'un règlement de comptes, le deuxième commis dans la cité phocéenne depuis le début de l'année. Marseille a connu une série noire fin 2011. En décembre, des tirs de kalachnikov avaient fait plusieurs morts dans l'agglomération et quatre cadavres avaient été retrouvés dans des voitures en flammes. Fin novembre, un policier avait été tué dans une course-poursuite et les forces de l'ordre avaient abattu un braqueur qui leur tirait dessus à la sortie d'un magasin, en plein jour.

En 2011, 20 règlements de comptes ont été recensés dans les Bouches-du-Rhône (29 victimes dont 16 décédées), dont 15 à Marseille (23 victimes dont 13 décédées), selon les chiffres de la préfecture.

Vous êtes à nouveau en ligne