Marseille. Un homme tué à la kalachnikov à un feu rouge

Policiers et experts examinent la scène du crime après le meurtre d\'un jeune homme à la kalachnikov, dans la nuit du 29 au 30 août 2012 à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Policiers et experts examinent la scène du crime après le meurtre d'un jeune homme à la kalachnikov, dans la nuit du 29 au 30 août 2012 à Marseille (Bouches-du-Rhône). (GERARD JULIEN / AFP)

Agé de 25 ans, il a été abattu par le passager d'un véhicule voisin.

C'est le 14e mort lors d'un règlement de comptes à Marseille, le 19e sur l'ensemble des Bouches-du-Rhône, depuis le début de l'année. Un homme de 25 ans a été tué d'une rafale de kalachnikov mercredi 29 août au soir dans les quartiers Nord de la cité phocéenne. Il a été abattu par le passager d'une voiture voisine.

L'homme a été pris pour cible peu après 23 heures boulevard Casanova (14e arrondissement), alors qu'il circulait dans une Twingo noire conduite par une jeune femme, selon le procureur de la République, Jacques Dallest. Le couple se trouvait à un feu rouge quand les deux occupants d'un autre véhicule ont tiré à courte distance sur la victime, la criblant de balles avec un fusil d'assaut de type kalachnikov.

Une trentaine de balles tirées

La conductrice, très choquée, "n'a été que très légèrement blessée par des éraflures. Il est miraculeux qu'elle ait survécu", a souligné le procureur. Sur le sol, les enquêteurs ont trouvé une trentaine de douilles.

L'homme, originaire des quartiers Nord, était "connu des services de police pour différentes infractions", a ajouté le procureur. Selon une source proche de l'enquête, il s'agit de Walid Marzouki, notamment mis en cause dans des affaires liées au trafic de drogue. Au début du mois, un homme avait été atteint par une balle lors d'un échange de tirs à Marseille.

Vous êtes à nouveau en ligne