Marseille : un contrôleur poussé sur les voies

Capture d\'écran d\'un cliché de la gare de Saint-Antoine, à Marseille, sur Google street view.
Capture d'écran d'un cliché de la gare de Saint-Antoine, à Marseille, sur Google street view. (GOOGLE STREET VIEW / FTVI)

Les jeunes hommes qui s'en sont pris à lui voulaient lui dérober son téléphone. La CGT dénonce des agressions à répétition dans la région.

Un contrôleur de TER s'apprêtait à prendre son service à Marseille quand il a été agressé, lundi 21 janvier 2013. L'agression s'est produite en début d'après-midi sur un quai de la gare de Saint-Antoine, dans les quartiers nord de la ville. Résistant à la tentative de vol d'un mineur qui en voulait à son téléphone portable, le cheminot a été poussé sur les voies. Deux autres jeunes hommes lui ont alors pris sa sacoche avant de s'enfuir. Le contrôleur a pu remonter sur le quai. Il souffre de quelques contusions.

Les contrôleurs de la région Paca ont alors fait valoir leur droit de retrait, a indiqué la CGT, qui dénonce des agressions à répétition depuis 2011. Le trafic des trains est fortement perturbé depuis, selon une porte-parole de la direction régionale de la SNCF. Un service minimum s'est mis en place en fin de journée. Le trafic des TGV n'est toutefois pas touché, selon la même source.

"Depuis le début de l’année, on dénombre une dizaine d’agressions dans notre région", a déploré la CGT dans un communiqué, qui évoque six agressions sur les cinq derniers jours. "En 2012, 129 contrôleurs ont été victimes d'agressions ou d'outrages contre 110 en 2011, soit une hausse de près de 20% ! Cela ne peut plus continuer ainsi", a ajouté le syndicat.

Vous êtes à nouveau en ligne