Marseille : un homme de 25 ans tué d'une rafale de kalachnikov

A Marseille, sur les lieux où un homme de 25 ans a été abattu d\'une rafale de kalachnikov.
A Marseille, sur les lieux où un homme de 25 ans a été abattu d'une rafale de kalachnikov. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Abattu dans une cité du 13e arrondissement, il était âgé de 25 ans et non 16 ans, comme annoncé d'abord par l'AFP.

Un homme de 25 ans a été tué dimanche 29 juillet, peu avant 17 heures, par une rafale de kalachnikov dans une cité du 13e arrondissement de Marseille, selon une source policière. Dans un premier temps, une autre source avait parlé d'un adolescent de 16 ans.

Cet homme, "interpellé à 17 reprises notamment pour trafic de stupéfiants", a été "touché aux jambes par une rafale d'arme automatique" dans la cité des Lauriers, un endroit connu pour des trafics de stupéfiants, selon une autre source. Il est décédé ensuite des suites de ses blessures malgré les soins des marins-pompiers lui prodiguaient des soins sur place.

Un fourgon incendié a été retrouvé en fin d'après-midi par la police avec une arme à l'intérieur et l'enquête a été confiée par le parquet de Marseille à la brigade criminelle de la police judiciaire. Elle est déjà en charge de plusieurs affaires du même type.

Troisième réglement de compte en juillet

La ville est en effet confrontée à une succession de réglements de compte. Plus d'une quinzaine de règlements de comptes mortels sont survenus dans la région marseillaise depuis le début de l'année. C'est le troisième depuis le début du mois.

Dans la nuit du 22 au 23 juillet un homme âgé de 26 ans, appartenant à la communauté des gens du voyage, avait été tué par balles, dans un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants.

Vous êtes à nouveau en ligne