Marseille : la piste d'une tentative d'intimidation privilégiée

FRANCE 2

Lundi 21 mai, un commando armé de kalachnikov a tiré en plein jour dans les rues d'une cité de Marseille (Bouches-du-Rhône). Comme l'explique le journaliste Ambroise Bouleis, en duplex depuis la cité phocéenne sur le plateau de France 2, les enquêteurs privilégient la piste d'une tentative d'intimidation.

À Marseille (Bouches-du-Rhône), un commando lourdement armé a fait irruption dans un quartier lundi 21 mai en fin de journée, tirant à la kalachnikov et tenant en joue des policiers avant de s'enfuir. Comme l'explique en duplex depuis la cité phocéenne le journaliste Ambroise Bouleis, les enquêteurs privilégient la piste d'une tentative d'intimidation. "Le quartier est connu pour des affaires de drogue. (…) Les membres d'une bande concurrente seraient venus faire une démonstration de force voire une tentative de putsch, contre le clan en place dans la cité", explique-t-il.

Un guetteur aurait été enlevé

"Un guetteur aurait été enlevé durant l'opération, une information non confirmée, mais prise au sérieux par les enquêteurs", explique Ambroise Bouleis. Cette descente en plein jour en rappelle une autre. Il y a trois ans dans la cité de La Castellane à Marseille, une soixantaine de tirs avait retenti en pleine matinée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne