Marseille. Grenades, explosifs, fusils et revolver au domicile d'un particulier

L\'arsenal saisi au domicile d\'un particulier à Marseille (Bouches-du-Rhône) était composé de grenades, de plusieurs types d\'armes et d\'importantes munitions.
L'arsenal saisi au domicile d'un particulier à Marseille (Bouches-du-Rhône) était composé de grenades, de plusieurs types d'armes et d'importantes munitions. (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO)

Des armes d'épaule, un revolver, des grenades et des explosifs. Les douaniers ont mis la main sur un véritable arsenal conservé dans un appartement marseillais.

C'est un véritable arsenal qui a été découvert par les douanes dans un appartement du centre de Marseille (Bouches-du-Rhône), révèle un communiqué de la direction générale des douanes et droits indirects publié mercredi 26 décembre.

Tout commence sous un meuble du salon, avec la découverte de "trois grenades et trois bâtons d'explosif", samedi. Les policiers décident alors d'appeler les services de déminage, qui arrivent sur les lieux. Mais au fil de la visite, l'appartement prend des airs de caverne d'Ali Baba : "Trois armes d'épaule" dont un fusil à pompe, "un revolver calibre 38", "deux poignards de guerre, ainsi que près de 600 cartouches, douilles et munitions de divers calibres". Pour se déplacer, le propriétaire dispose de deux motos dans sa cave, dont l'une porte une fausse immatriculation. 

L'arsenal a été saisi et l'enquête confiée à la brigade de répression du banditisme de Marseille. "Cette constatation témoigne de l'engagement de la douane dans la lutte contre les trafics internationaux en relation avec la filière des Balkans", affirme le communiqué. Le 14 décembre 2012, un important arsenal avait été découvert chez une femme de 61 ans. Les enquêteurs avaient notamment trouvé des armes de poing, une mitrailleuse, deux fusils d'assaut dont une kalachnikov et un fusil à pompe. En 2011, 353 armes de guerre et de défense ont été saisies. Mais pour le seul premier semestre 2012, ce sont déjà 296 armes qui ont été interceptées.

Vous êtes à nouveau en ligne