Marseille : 33 ème homicide

FRANCE 2

À Marseille, l'enquête se poursuit après l'assassinat d'un jeune homme de 19 ans, la nuit du réveillon de Noël dans les quartiers Nord. La victime n'était pas connue des services de police, et il s'agit là du 33 ème homicide depuis le début de l'année à Marseille, un chiffre qui n'avait pas été atteint depuis le milieu des années 80. 

Le soir du réveillon, un commando débarque dans ce snack d'une cité des quartiers nord de Marseille. Les trois agresseurs prennent pour cible un jeune homme de 19 ans, il succombe à une quinzaine d'impacts de balles. L'enquête doit encore déterminer s’il s'agit d'un règlement de comptes, mais cet homicide porte à 33 le nombre de morts par balle dans les Bouches-du-Rhône depuis le début de l'année, dont 27 sur fond de banditisme ou de trafic de drogue. Un record. 

Une guerre des clans débutée fin 2015 

De mois en mois, les mêmes scènes se répètent. La raison selon cet ancien policier : l'instabilité des réseaux des trafics de drogue : "C'est un milieu où on monte très vite dans la hiérarchie du trafic de stupéfiants, mais on en sort de manière radicale. Les gamins qui ont de plus en plus d'ambition si on peut dire, ne pensent qu'à une chose, c'est à faire vaciller celui qui est à la tête du réseau." explique Marc La Mola, ancien policier à Marseille (Bouches du Rhône). À l'origine de cette année record, une guerre des clans débutée fin 2015 par une tuerie particulièrement marquante : l'assassinat de trois jeunes, dont deux mineurs de 15 ans dans une cage d'escalier. C'est le début d'une longue série de vengeances entre deux clans.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne