EN IMAGES. La vie de Florence Arthaud en dix citations

Francetv info revient, à travers ses déclarations les plus fortes, sur le parcours de la navigatrice morte dans un accident d'hélicoptères en Argentine.

On l'appelait la "petite fiancée de l'Atlantique". Première femme à remporter la Route du rhum en 1990, la navigatrice Florence Arthaud est morte à l'âge de 57 ans, avec neuf autres personnes, dans un accident d'hélicoptères sur le tournage de l'émission "Dropped" de TF1. Retour en images sur une vie mouvementée, où elle avait frôlé la mort à deux reprises.

110
En octobre 2014, c'est par cette formule que la navigatrice avait résumé sa vie avant ses 36 ans et la naissance de sa fille. MARCEL MOCHET / AFP
210
A 17 ans, Florence Arthaud échappe une première fois à la mort. Un grave accident de voiture plonge cette fille d'un grand éditeur parisien dans le coma. Il lui faudra deux ans de convalescence pour s'en remettre, un moment important de son parcours. MAXPPP
310
C'est pendant cette convalescence que Florence Arthaud se met à la voile, l'une des seules activités autorisées par ses médecins. JACQUES VAPILLON / AFP
410
Après sa convalescence, elle décide de quitter le domicile familial et laisse un mot, en partant, sur l'oreiller, rapporte France Info. MARCEL MOCHET / AFP
510
A l'âge de 21 ans, elle se lance dans la course au large, avec la génération d'Olivier de Kersauson et d'Alain Colas. "On avait une bande de copains qui était notre famille", confiait-elle à l'AFP. BERTRAND GUAY / AFP
610
Première femme à remporter la Route du rhum en 1990, Florence Arthaud savoure son arrivée à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). "C'est un milieu de marins où les gens s'estiment pour leurs qualités", précise-t-elle. DERRICK CEYRAC / AFP
710
Lorsqu'elle est à terre, elle en profite pour enregistrer "Flo", un duo avec Pierre Bachelet, en 1989. "C’était beaucoup plus dur que traverser l’Atlantique", plaisante-t-elle quelques années plus tard, sur Canal+. T.F.1-SUREAU / SIPA
810
En novembre 2011, elle échappe une seconde fois à la mort. Elle tombe de son voilier au large du Cap Corse et reste deux longues heures dans l'eau. Elle ne doit son salut qu'à son téléphone portable étanche. GERARD JULIEN / AFP
910
Interrogée par Canal+ sur la solitude du marin, Florence Arthaud confie son plaisir d'être seule en mer. "Ce n’est pas une solitude souffrance (...). C’est une solitude enrichissante, où l’on se retrouve avec soi-même et qui nous aide à vivre pour le reste de la vie", explique-t-elle. MAXPPP
1010
Peu présente en compétition après sa victoire de 1990, Florence Arthaud n'était pourtant jamais bien loin de son bateau. BALTEL / SIPA
Vous êtes à nouveau en ligne